Le Raincy, une ville ouverte sur le monde

 

La ville est jumelée avec Finchley-Barnet en Angleterre, Clusone en Italie et Caldas Da Rainha au Portugal et a des accords de jumelage avec Yavné en Israël.

 

Concours photos inter jumelages "Regards croisés" 2018

 

Concours photos inter jumelages "Regards croisés" 2017

 

Finchley-Barnet (Royaume-Uni)

 

 

C’est le premier jumelage de la ville du Raincy. En 1958, M. Marcel Colson, alors Maire du Raincy, fait un voyage en Allemagne avec une délégation des Maires de France dont il était Vice-Président. Il rencontre le Maire de Finchley, petite ville au Nord de Londres : ils décident de jumeler leur ville. Et en 1962, la signature officialise au Raincy le jumelage entre Finchley et Le Raincy. (Depuis 1962, Finchley est englobée dans le borough de Barnet).

 

Dès 1960, l’association de jumelage « Les Amis de Finchley » était créée. Très active les premières années, elle perd de son dynamisme et en 2016, M. Jean-Michel Genestier, Maire du Raincy, décide de redynamiser les échanges de jumelage tant dans les domaines artistique qu’économique ; un nouveau Bureau est élu.

 

De 2005 à 2012, grâce à l’implication de leurs enseignants, les échanges scolaires se multiplient en particulier entre les élèves du collège JB. Corot, le lycée Schweitzer et des élèves d’Ashmole school. L’école élémentaire des Fougères n’est pas en reste. De nouveaux projets devraient voir le jour.

 

En octobre 2018, trois policiers municipaux raincéens se rendent à Finchley-Barnet pour un stage d’immersion de cinq jours. Et en février 2019, leurs homologues anglais viennent au Raincy afin d’observer et d’échanger sur les méthodes en matière de police municipale. C’est une première en France.

 

Présentation de Finchley-Barnet :

 

La circonscription de Finchley est un quartier résidentiel et arboré du Nord-Est de Londres, en Angleterre, dans le district de Barnet. D’abord appelé Frynchesley en 1547 par ordre de sa majesté, il devient village de Finchley en 1816 puis ville en 1932. Finchley perd son statut de municipalité en 1965 et son secteur devient une partie de la Ville de Londres englobée dans le district de Barnet. La population comptait en 1961 70 000 âmes.

 

Sa proximité avec le centre de Londres ajoute un intérêt à visiter cette ville jumelée.

 

Consulter le site Internet

 

Clusone (Italie)

 

 

Le 19 février 1983, une délégation italienne signait, lors d’une réception à l’hôtel de Ville du Raincy les statuts d’une nouvelle association « les Amis de Clusone » présidée par M. Raymond Mège, alors Maire du Raincy. Les échanges s’intensifient mais ce n’est que le 20 juin 2004 que la signature au Raincy officialise le jumelage entre les deux villes.

 

Depuis lors, l’association, présidée actuellement par M. Visini, offre à ses adhérents des rendez-vous annuels rencontrant un franc succès : Voyage accompagné à Clusone au printemps, déjeuner annuel de l’Astra à l’automne.

 

On notera également l’organisation de Salons de peinture franco-italiens, d’un voyage des Aînés avec le CCAS du Raincy mais aussi d’accueil de jeunes : venue de jeunes sportifs, stages d’Italiens de l’institut Fantoni au Raincy, échanges d’élèves de l’établissement Saint-Louis Ste-Clotilde. Les Clusonesi participent par ailleurs de plus en plus nombreux au concours de photos inter-jumelages initié en 2017.

 

Présentation de Clusone :

 

La ville de Clusone jouit d’un passé historique très riche ; sa position géographique, son climat, et la proximité de Bergame en Lombardie lui ont conféré très tôt une importance non négligeable : le Centre historique en pente douce possède de nombreuses églises, de petits édifices particuliers ornés de restes de fresques, de portails des 16ième et 17ème siècles, de petites places, des fontaines …et bien sûr la fresque médiévale la « danse macabre » à l’Oratoire des Disciplinaires et l’horloge planétaire Fanzago d’un mécanisme original datant de 1583.

 

Petite ville de 8700 habitants, à 76 km de Milan, Clusone séduira de nouveaux visiteurs raincéens grâce à son patrimoine, la richesse de ses structures d’accueil, sa gastronomie et ses paysages naturels spécifiques à cette région de Lombardie.

 

Consulter le site Internet

 

Caldas Da Rainha (Portugal)

 

 

La communauté portugaise est très présente au Raincy (en 1999 on compte 27 commerces et entreprises dirigés par des Portugais ou des Français d’origine portugaise). Pour répondre à une demande bien réelle, le 28 juin 1999, un Comité de jumelage est créé entre les deux villes. La même année, la nouvelle association raincéenne « les Amis de Caldas da Rainha » a désormais pour but en partenariat avec la Ville du Raincy, de développer les échanges culturels, sociaux, sportifs, économiques et touristiques entre les Raincéens et les habitants de Caldas da Rainha.

 

En 2005, une semaine culturelle portugaise organisée au Raincy en présence de l’Ambassadeur et du Consul du Portugal en France, met en valeur ces liens particuliers entre les deux communautés  Et le 1er décembre 2007, la signature entre le Raincy et Caldas da Rainha officialise le jumelage.

 

En 2008, 2012 et plus récemment en 2018, les « Aînés » du CCAS du Raincy effectuent des séjours au Portugal et reviennent enchantés de leur périple à Caldas da Rainha. En 2017, lors du 1er concours inter-jumelages de photos numériques organisé par la Ville du Raincy, pas moins de 45 photos nous parviennent de Caldas da Rainha ; et en 2018, le nombre croissant de participants démontre l’intérêt de la ville portugaise pour faire découvrir aux autres villes jumelées les richesses de son patrimoine.

 

Présentation de Caldas da Rainha :

 

Créée en 1495 par la Reine D. LEONOR, autour de son hôpital thermal, la ville est riche en architecture du Moyen-Age et de la Renaissance (elle comporte entre autres 2 musées nationaux et 4 musées municipaux). Située à 80 km de Lisbonne dans la partie Nord du Portugal en bordure de mer, Caldas da Rainha est un des plus importants centres de céramiques du pays. Dotée d’une agriculture abondante et variée, c’est aussi une très importante région vinicole du Portugal. Régulièrement, en août, on se déplace de loin pour participer à sa foire annuelle.

 

Avec plus de 50 000 habitants, Caldas da Rainha est très bien équipée en établissements scolaires et sportifs. Et tous les deux ans, un symposium de sculpture réunit des artistes du monde entier. La Ville accueillant une population francophone et francophile importante, possède également une Alliance Française très active.

 

Consulter le site Internet

 

YAVNE (Israël)

 

En 2001, le Président de la Communauté du Raincy-Villemomble-Gagny, M. Herbert Friedemann insiste sur l’importance particulière de la ville de Yavné pour la communauté juive, par ailleurs très représentée au Raincy, et plaide pour un jumelage avec la ville du Raincy en précisant le nombre élevé de francophones à Yavné (plus de 6 000 sur 33 000 habitants).

 

Le 12 septembre 2005, après une délibération, le Conseil municipal raincéen vote à l’unanimité la création d’un jumelage avec Yavné. Et le 16 décembre 2007 la signature d’un accord par les deux maires respectifs officialise le jumelage entre les deux villes.

 

En 2008, des enfants de Yavné sont venus durant une semaine à Paris ; ils ont été accueillis au Raincy en présence du Grand Rabbin de Paris.

 

Du 3 au 20 novembre 2009, la Ville du Raincy a accueilli l’exposition « face à face » (photographies, vidéos) prêtée pour l’occasion par la Fondation France Israël et retraçant 60 ans d’amitié et de relations entre la France et Israël (visites d’Officiels, intellectuels, écrivains, cérémonies, échanges culturels et sportifs ...).

 

Dès 2010, plusieurs projets sont demeurés sans suite. Dès 2014, M. Jean-Michel Genestier, insiste sur la nécessité, avec la nouvelle équipe municipale raincéenne, de faire revivre le jumelage en impulsant des initiatives novatrices afin de rapprocher les deux villes et leurs populations.

 

Présentation de Yavné :

 

La Ville de Yavné présente pour la communauté juive une importance historique et religieuse toute particulière : après la destruction du second Temple de Jérusalem par les Romains en l’an 70, Yohanan ben Zakkaï obtint de ceux-ci que le Sanhédrin soit déplacé à Yavné. Plusieurs écoles connues se développèrent dans la Ville. On voit là l’origine du judaïsme rabbinique.

 

 Après des influences chrétienne et arabe, la ville israélienne moderne de Yavné fut créée en 1949 ; les premiers habitants sont des juifs de Bulgarie. Yavné reçoit le statut de ville en 1986. A l’heure actuelle, Yavné est une ville de 33 000 habitants  située à 20 km au sud de Tel Aviv et à 6 km de la mer. On notera qu’en souvenir du passé de Yavné, un lycée appelé « Ecole Yabné » est créé à Paris en 1948 et accueille aujourd’hui presque 1 000 élèves.