« Le 29 novembre 2014, le Raincy fêtait le trois cent cinquantième anniversaire du Tartuffe de Molière, présenté pour la première fois en 5 actes en 1664, au Château du Raincy.

Cette date anniversaire était l’occasion pour la municipalité de proposer aux Raincéens une série de manifestations et de rendez-vous culturels, tout au long du mois de novembre.

Toute la Ville avait vibré au son du « Mois Molière », mettant à l’honneur spectacles théâtraux, concert, improvisation, cinéma… pour tous.

 

Ces festivités étaient l’occasion de relancer sur Le Raincy une politique culturelle ambitieuse, délaissée depuis trop longtemps. Pour bien vivre ensemble, notre ville doit s’ouvrir, s’épanouir, accueillir et transmettre. L’objectif pour la municipalité est de proposer très régulièrement tout une gamme d’activités culturelles, diversifiées et de qualité, répondant aux besoins des différentes générations en complément de l’offre des associations.

 

Napoléon Bonaparte dira de l’œuvre de Molière : « Tartuffe est de main de maître, c’est l’un des chefs-d’œuvre d’un homme inimitable ».

 

Retrouvez dans ce dossier spécial, le reportage consacré au Tartuffe de la compagnie Colette Roumanoff, joué le 29 novembre dernier et les photos des différentes manifesations du Mois Molière au Raincy. 

Jean-Michel Genestier, Maire du Raincy 

 

Photos de la soirée de clôture du Mois Molière au Raincy

 

Reportage et photos de la soirée du 15 novembre : La ligue d'Improvisation Le Choc des Epoques.

 

 

tartuffe

Molière et l’histoire de Tartuffe

Issu d’une famille de bourgeois commerçants parisiens, Molière va se consacrer dès l’âge de 21 ans au théâtre. Après avoir écrit ses premières pièces, sa carrière d’auteur dramatique commence réellement en 1659 avec les 

« Les Précieuses ridicules ».

Soutenu par le Roi Louis XIV, il va écrire de nombreuses pièces : « Le médecin malgré lui », « les Fourberies de Scapin », « l’Ecole des femmes »,

« l’Avare », « Le malade imaginaire » ou « Le bourgeois gentilhomme »...

 

Le 12 mai 1664, devant la cour réunie à Versailles, la troupe de Molière présente Le premier Tartuffe, en 3 actes.

 

Quelques jours plus tard, la pièce sera interdite, car jugée trop injurieuse à l’égard de la religion.

Attachée à cette pièce, Molière décide de la reprendre. Il l’écrit alors en 5 actes et c’est donc le 29 novembre 1664, au Château du Raincy, qu’il présentera son nouveau Tartuffe. 

 

 

L’histoire du Château du Raincy

C’est au XVIIème siècle, de 1643 à 1650 que fut élevé le Château du Raincy, sur l’emplacement d’un ancien prieuré de l’abbaye de Tiron, pour Jacques Bordier intendant des finances et conseiller de Louis XIV. Flanquée de cinq pavillons, cette fastueuse résidence, construite selon les plans de Louis Le Vau, possédait un parc de 240 hectares, dessiné par André Le Nôtre.

Charles Le Brun fut chargé de la décoration intérieure, comme pour les châteaux de Versailles et de Vaux le Vicomte.

Avec ses écuries pouvant accueillir 200 chevaux, cette demeure majestueuse coûta plus de 4 500 000 livres à Jacques Bordier.

Anne de Clèves, Princesse palatine, épouse d’Edouard de Bavière, l’acquiert en 1663 et c’est devant elle et le prince de Condé que fut donnée la première représentation du Tartuffe en 5 actes de Molière, le 29 novembre 1664.

Au fil du temps et des modes, le parc fut transformé à l’anglaise par le paysagiste Pottier, puis par le jardinier écossais Thomas Blaikie à la fin du XVIIIème siècle. C’est aussi à cette période, au cours des années 1786-87 que le château se dote du Chenil, de la Ferme, de la Vacherie et de l’Orangerie.

En mai 1794 la Convention propose d’utiliser « les maisons nationales des environs de Paris » et que le Château du Raincy devienne « un établissement pour l’éducation des troupeaux ». Il devait donc être conservé et entretenu par la République, pour servir aux jouissances du Peuple. Hélas ce décret n’a pas été appliqué, et cette noble résidence fut abandonnée et détruite en 1819. Le domaine, dévasté au cours de la Révolution de 1848, fut loti pour devenir en 1869 la Commune du Raincy.

En plus d’arbres remarquables du parc, de ce magnifique château, seuls, la Grange de la Ferme (Eglise Saint Louis), le Chenil (les Tourelles), le Pavillon de l’Horloge (Centre Excelsior) et le lac (parc du Lycée Schweitzer) restent les témoins de l’histoire et enrichissent le Patrimoine de notre Ville. 

 

 

Programme

Novembre : le mois Molière au Raincy

En novembre, toute la Ville vibrera au rythme de Molière. Les tout petits comme les plus grands, tous les Raincéens pourront partager les animations proposées par les associations, les commerçants, les écoles... Au coin d’une allée, vous croiserez peut-être des Raincéens du XVIIème siècle... Spectacles extérieurs, cinéma, théâtre, concert baroque, improvisation... tout est permis pour fêter « Tartuffe » au Raincy.

 

Informations et réservations :

Service Culturel • Agora : 01 43 81 72 34 • leraincy.fr

 

La compagnie de l’Alouette anime Le Raincy au rythme de Molière, avenue de la Résistance et sur les marchés. (Le spectacle est à l’extérieur)
 
Molière est à l’affiche au Cinéma
Au Centre Culturel Thierry Le Luron
 

Vendredi 7 novembre

« Alceste à bicyclette », film de Philippe Le Guay 

 

Vendredi 14 novembre
« Molière », film de Laurent Tirard
 

Samedi 15 novembre

Spectacle d’Improvisation autour du thème de Molière

 

Samedi 22 novembre

La compagnie Les 400 Zooms joue Molière 

 

Lundi 24 novembre 

"Molière dans tous ses éclats"

Humour, musique et fantaisie pour les enfants des écoles

 

Vendredi 28 novembre 

Concert baroque à l’Eglise Saint-Louis 

par les Professeurs du Conservatoire de Musique

 

Samedi 29 novembre 

350 ans après la première : "Tartuffe, le Chef-d’œuvre de Molière" par la Compagnie Colette Roumanoff

 

La Médiathèque aime Molière...

De nombreuses animations vous seront proposées tout au long du mois :

 

 

  • Exposition :

 

Madame Jeanne Muller, en partenariat avec la Ville du Raincy, vous propose une exposition sur Le Jardin "à la française" de la Princesse Palatine (1663-1684).

du 4 au 15 novembre

(entrée libre aux heures d'ouverture au public)

 

 

  • Des projections de films

(entrée libre et gratuite)

 

- Mardi 4 novembre à 15h30 et Samedi 8 novembre à 14h30

 

« Le malade imaginaire » issu de la Collection Comédie Française "Presque tous les hommes meurent de leurs remèdes, et non pas de leurs maladies"

Réalisation de Jean-Paul Carrère. Mise en scène de Jean-Laurent Cochet.

www.boutique-comedie-française.fr

 

- Mardi 18 novembre à 15h30 et Samedi 22 novembre à 14h30

 

« Molière »

Une comédie signée Laurent Tirard avec Romain Duris et Fabrice Luchini.

1644 : Molière n'a que 22 ans. Criblé de dettes et poursuivi par les huissiers, il s'entête à monter sur scène des tragédies dans lesquelles il est indéniablement mauvais. Et puis, un jour, après avoir été emprisonné, il disparaît pendant deux ans... deux années capitales faites de rencontres, d'apprentissages et d'aventures qui forgeront le destin du ...grand Molière

 

- Mardi 25 novembre à 15h30 et Samedi 29 novembre à 14h30

 

"Secrets d'’Histoire : Molière tombe le masque"  présenté par Stéphane Bern

 

Secrets d'’Histoire et Stéphane Bern vous entraînent dans les coulisses de la Comédie Française, depuis les châteaux de Versailles et de Chambord jusqu'à la découverte des passions, des rêves et des douleurs de Molière. "L'’École des femmes", "Le Tartuffe", "L’'Avare", "Le Malade imaginaire", depuis plus de 350 ans, Molière est l'auteur le plus connu au monde. Au point qu’on parle du français comme de "la langue de Molière".… Le jeune Jean-Baptiste Pocquelin, dit Molière, aurait pu reprendre l’'affaire de tissus de son père et devenir un de ces bourgeois gentilshommes qui font fortune au siècle de Louis XIV. Contre toute attente, il choisit le théâtre, les amours et la liberté ! Qu'’ils soient ingénues ou médecins, valets ou marquis, cocus ou hypocrites, les personnages de Molière nous sont incroyablement familiers. Sans jamais nous juger, Molière nous tend un miroir où nous nous reconnaissons. Grâce à Molière, la comédie acquiert ses lettres de noblesse. Mais qui connaît vraiment Molière, l'acteur, le confident de Louis XIV, l'amant et la plus joyeuse incarnation du Grand siècle ? Avec la participation des historiens Georges Forestier et Christophe Mory, Jean-Jacques Lefrère et Thierry Sarmant, Mathieu da Vinha et Raphaël Masson, mais aussi la comédienne. Muriel Mayette, administratrice générale de la Comédie-Française, les comédiens Michel Bouquet, Fabrice Luchini, Denis Podalydès, Francis Huster, Catherine Hiégel, François Morel et Francis Perrin.