Sophie Forte parle de Chagrin pour soi

Comment est née la pièce Chagrin pour soi ?

 

Un jour, à la veille de Noël, mon mari est parti subitement. Ca a été un vrai choc pour moi et pour nos enfants. J’allais vraiment très mal, alors j’ai décidé de me mettre au travail en écrivant ce que j’avais vécu. Puis j’ai demandé à Virginie Lemoine de m’aider. C’était un moyen de prendre de la distance. Cette pièce, on l’a vraiment écrite ensemble.

 

On vous connaît beaucoup par le biais du petit écran et de la chanson, moins pour le théâtre.

 

Je suis une touche-à-tout, une aventurière. Je n’ai jamais eu de plan de carrière. J’ai démarré par la chanson. Après avoir fait le petit conservatoire de Mireille, j’ai chanté dans les cabarets les chansons des autres puis les miennes. Puis j’ai écrit des sketches et je suis devenue humoriste, ce qui m’a amenée à faire de la télé et de la radio (La Classe, Rien à cirer, Frou-frou, Vivement dimanche…) et à rencontrer mon mari. Devenue maman, je me suis lancée dans la chanson pour enfants et j’ai écrit la pièce Sur le fil qui a été montée par Anne Bourgeois. C’était il y a 13 ans. J’y ai pris goût et j’en ai écrit d’autres qui n’étaient pas inspirées de ma vie, à l’exception de La véritable histoire de mon père et de Chagrin pour soi.

 

Comment décririez-vous Chagrin pour soi ?

 

Comme toutes les pièces que j’ai écrites, c’est une tragi-comédie. C’est une pièce qui parle d’une rupture très douloureuse, mais qui raconte comment on s’en sort. Elle m’a aidée et elle aide les gens. On me l’a souvent dit. Le public rit beaucoup et nous aussi, les comédiens, nous nous amusons beaucoup. Même après 300 représentations, certaines situations et certaines répliques nous font toujours autant rire.

 

Comment le public réagit-il ?

 

Il rit, il pleure. Il est très réceptif à l’histoire. Le public est un partenaire. C’est l’autre élément du spectacle. Plus il réagit, plus on sent qu’il ressent les émotions que nous voulons faire passer, qu’il rit et meilleurs on est. Alors venez rire avec nous le 1er février !

 

Plus d'infos et réservations

 

Sophie Forte présente Chacun pour soi