Le compostage

Environnement : Le compostage une pratique à développer

 

A l’occasion de la semaine Nationale du Compostage de Proximité, la Ville du Raincy décide de vous apporter des précisions sur cette pratique de plus en plus répandue. 

 

Composter, c’est quoi ?

 

Le compostage est un processus biologique de dégradation, de transformation et d’assainissement de la matière organique à l’aide de bactéries, de champignons, d’insectes, d’eau et d’oxygène. Le but est de créer un amendement naturel. C’est facile, gratuit et bénéfique pour le jardin et l’environnement !

 

À quoi ça sert ?

 

Plus de 50% des Français compostent déjà et cette pratique continue de se développer. Elle offre plusieurs avantages :

 

  • Apprendre à s’approprier ses déchets qui n’ont pas tous vocation à être traités par le circuit complet
  • Être acteur de la diminution de la pollution : 30% de poubelles en moins et donc une diminution en termes de traitement par la collectivité, de transports, d’incinération, d’enfouissement…
  • Considérer que nos biodéchets sont des ressources utiles, pouvant être utilisés comme fertilisant pour le jardin ou les jardinières avec le compost produit
  • Participer à un cercle vertueux : les aliments organiques retournent à la terre pour redevenir des éléments naturels. Ce qui permet d’économiser sur l’achat de terreau et sur la taxe d’enlèvement des poubelles

 

Que peut-on composter ?

 

Vous pouvez, chez vous, valoriser pratiquement tous les déchets organiques.

 

Les déchets qui se compostent facilement :

 

  • Les déchets de cuisine : épluchures, marc de café, sachets de thé, filtres en papier, pain, laitages, croûtes de fromages, fanes de légumes, fruits et légumes abîmés…
  • Les déchets de jardin : gazon tondu, feuilles, fleurs fanées…
  • Les déchets de maison : mouchoirs en papier et essuie-tout, cendres de bois, sciures, copeaux de bois non traités…

 

Ceux qui se compostent plus difficilement :

 

Les tailles, branches, os, noyaux, coquilles et coquillages, trognons de chou, épluchures d’agrumes, journaux et cartons… (Il vaut mieux les broyer ou les couper en petits morceaux avant de les mettre dans votre composteur)

 

Les viandes à condition qu’elles soient coupées en petits morceaux et hors de portée des animaux

 

Ceux qui ne se compostent pas :

 

Les fruits et légumes malades, les mauvaises herbes et les graines de fruits et légumes qui peuvent regermer.

 

Le plastique, les tissus synthétiques, le contenu des sacs d’aspirateur, les bois de menuiseries et de charpente vernis, peints ou traités, la litière pour chat, les couches culottes, le verre, les métaux…

 

De façon générale, aucun produit chimique ne doit être mélangé au compost.

 

Plus d’infos sur www.semaineducompostage.fr