L’artiste raincéenne Liza Maunat expose ses premières toiles

Liza Maunat est raincéenne. Du 28 février au 25 mars, ses œuvres sont exposées à la médiathèque. Venez découvrir les premières toiles de cette artiste émergente que nous avons rencontrée.

 

Quand avez-vous commencé à peindre ?

 

J’ai commencé à peindre en novembre 2018 après avoir découvert l’exposition de Jean-Michel Basquiat à la Fondation Louis Vuitton. J’ai été saisie par ses toiles gigantesques et la force qui s’en dégageait. J’ai ressenti toute sa rage. J’ai eu le sentiment d’une transmission. Je me suis sentie proche de lui. Quelques jours après l’exposition, j’ai commencé à dessiner avec des craies grasses puis à la peinture.

 

Comment se passe le processus de création de vos œuvres ?

 

Je ne sais jamais à l’avance ce que je vais faire. Quand je peins, c’est que j’en ai vraiment envie, que j’en ressens le besoin. C’est très impulsif. Il me faut généralement quelques jours pour peindre une toile.  

 

Comment souhaitez-vous que ces toiles soient perçues par le public ?

 

Je ne veux pas qu’on me compare à Basquiat, Miro ou d’autres. Ce que je veux, c’est que celui qui regarde la toile ressente une émotion. Pour moi, l’art est très physique. Quand je peins, je ne pense pas à l’art, je le fais. Pour moi, on n’a pas à comprendre l’art. Il ne faut pas l’intellectualiser, il faut le ressentir. C’est spontané pour celui qui le fait et pour celui qui le reçoit.

 

Comment définissez-vous votre art ?

 

C’est difficile de le définir. Ce n’est pas du figuratif. C’est entre l’abstrait, l’urbain, le street art. Ce qui est sûr, c’est que c’est Dali qui m’a fait aimer les musées et Basquiat qui m’a fait prendre les pinceaux.

 

Que représente l’art pour vous ?

 

J’ai toujours eu besoin de l’art autour de moi, de différentes formes d’art. J’ai été danseuse classique. J’écoute beaucoup de musique. L’art est pour moi un défouloir, un moyen d’expression. Quand je peins, j’entre dans un autre état. Peindre devient alors une nécessité.

 

Qu’attendez-vous de l’exposition de la médiathèque ?

Ce sera ma première exposition. C’est donc très important pour moi de savoir comment mon art sera perçu.

 

Exposition de Liza Maunat

Du vendredi 28 février au mercredi 25 mars à la médiathèque (12, avenue de la Résistance)

Entrée libre.