Exposés à la pollution, nous sommes plus sensibles à l’épidémie

Malgré l’amélioration de la qualité de l’air depuis le début du confinement, nos organismes régulièrement exposés à la pollution sont plus sensibles aux formes graves de la maladie. 

 

 

Les autres publications "Le Raincy Environnement" :